Soigner les TOC, les troubles obsessionnels compulsifs

Soigner les toc, ou les troubles obsessionnels compulsifs

Pensées intrusives, pensées obsessionnelles, dont il existe des formes familiales, ce sont des pensées qui harcèlent le sujet si bien qu’il lui arrive de ressasser indéfiniment les mêmes idées. 

Les causes sont multiples, elles sont dues le plus souvent à un conflit intrapsychique ou à une culpabilité interne. Pour Lacan, le “deisdamon” désigne celui qui, superstitieux à l’origine,  subit des troubles obsessionnels compulsifs. Il cite l’exemple de Théophraste.

Pour Freud, il s’agit de “l’homme aux rats” atteint de névrose obsessionnelle. Ernst Lanzer, que Freud reçoit en  octobre 1907. Il s’agit d’un militaire de vingt-neuf ans qui souffre d’obsession, il dit être obsédé par des rats et par une dette d’argent.

Durant neuf mois, il fut suivi par Freud, au sein d’une psychanalyse, Lanzer prend ainsi conscience de la haine qu’il éprouve à l’égard de son père. C’est à partir de ce moment que le patient put enfin choisir son existence

 

 

 

Théodore Adorno