Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/39/d542273584/htdocs/SITE-WP_A-Kalfa/wp-content/themes/bridge/title.php on line 247

Stress post-traumatique, Violences et traumatismes Ariane KALFA 0610485798

ACTUALITE DE LA MEMOIRE

Stress post-traumatique

Le stress ou le syndrome post-traumatique, fut conceptualisé par les neuropsychiatres américains à la suite de la guerre du Vietnam. Puis dans les années 80 le concept fut retravaillé et adopté.

Le stress post-traumatique désigne un ensemble de symptômes qui sont la conséquence d’une situation extrême, d’une blessure psychique profonde, d’une grande souffrance qui fait fracture,  situation de mort, de menaces de mort, d’agression sexuelle ou de toute autre situation traumatisante, situation de violences, de guerre, d’attentat, de terrorisme, d’otage, d’accidents de la route, de catastrophe naturelle. La personne témoin, victime ou proche de victime, survivante, peut être sujette à un stress post-traumatique.

Les souvenirs traumatisants deviennent intrusifs, ils n’appartiennent plus au passé, ils se vivent au présent, continuellement, harcelant le sujet traumatisé jusque dans le sommeil. 

Soigner le syndrome post-traumatique

Victimes des attentats, témoins proches ou lointains déconstruisent leur mémoire à partir du traumatisme et la reconstruisent par la suite, en contrôlant progressivement leur stress post-traumatique. 

Dans les années 90, lorsque j’étais chercheur à la New School for Social Research,  j’ai assisté à la naissance d’un département de recherches à la New York University concernant le symptôme post-traumatique. Les américains étaient déjà très en avance sur la recherche européenne. Et ce qui était remarquable, c’est la présence de ce département de recherches au sein du département de philosophie. 

Car la question de la mémoire n’est pas seulement l’affaire des neuropsychiatres, elle est également au centre de la psychanalyse et de la philosophie. Philosophiquement les questions suivantes se posent  :

Que fait-on du passé ?

Comment vivre avec notre mémoire ?

 

Les symptômes du stress post-traumatique sont les suivants :

Peur inexpliquée

Sentiment d’horreur

Hypervigilance

Conduite d’évitement

Syndrome de répétition 

Stress aiguë

Cauchemars

Etat de crise

Etat de stress aigüe

Etat de détresse extrême

Colère et crises de colère

Auto-flagellation

Culpabilité du survivant

Hypervigilance

Hyperanxiété

Crises d’angoisse

Crises de panique

Alcoolisme

Toxicomanie

Somatisation

Dépression

Irritabilité

Hypermnésie

Les médicaments ne sont pas la meilleure solution. Une prise en charge thérapeutique et une bonne psychothérapie, un bon soutien psychologique qui rationaliseront les émotions et les symptômes aideront au mieux le patient.

La durée des symptômes est variable. Elle varie de quelques mois après l’événement traumatisant à quelques années, selon les patients.

Sans une thérapie adaptée, les symptômes peuvent persister toute l’existence durant. Les effets sont importants et peuvent parfois mener à des tentatives de suicide.

 

Ariane Kalfa 20 ans d’expérience

Première séance de psy gratuite

www.cabinet-psy-kalfa.com

Toujours à votre écoute

0610485798