La psychogénéalogie (ou analyse transgénérationnelle) |
coach à distance, coach en ligne, coach par tel, dépression, devenir psy, écoute psy, Epuisement psychique, étudiant, fatigue, indifférence, l’ irritabilité, l’anxiété, l’état de frustration, l’indifférence, la dépression, la fatigue, la perte de combativité, la perte de confiance en soi, la perte de repères (dépersonnalisation), la perte de volonté, la perte d’estime de soi, le désintérêt à l’égard de ses passions, le sentiment d’échec à l’égard des objectifs poursuivis ou d’idéaux, le stress, le stroubles du sommeil, les attitudes négatives envers soi et envers autrui., les difficultés de concentration, les maux de tête et les migraines, les pertes de mémoire, les sentiments d’impuissance ou de désespoir, loisirs, perte de combativité, perte de repères, perte de volonté, pertes de mémoire, politiques, psy, psy à distance, psy de couple, psy en ligne, psy genève, psy gratuit, psy Internet, psy par tel, psy par téléphone, psy paris, psy paris 1, psy paris 10, psy paris 11, psy paris 12, psy paris 13, psy paris 14, psy paris 15, psy paris 16, psy paris 17, psy paris 18, psy paris 2, psy paris 3, psy paris 4, psy paris 5, psy paris 6, psy paris 7, psy paris 8, psy paris 9, psy pour artistes, psy pour expatriés, souffrance psychique, troubles du sommeil, un psy après 20 h, urgence psy
psychogénéalogie, transgénérationel, cure, kalfa, paris, psy, psychanalyse, thérapie
17701
post-template-default,single,single-post,postid-17701,single-format-standard,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-16.7,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.2,vc_responsive

La psychogénéalogie (ou analyse transgénérationnelle)

Et si au lieu de faire une simple thérapie familiale, l’on invitait les ancêtres, les aïeux chez la psychanalyste… Cela ferait beaucoup de ressuscités et l‘on risquerait d’être un peu déçus par eux.

Déçus ? Oui en vertu de tout ce que l’on a toujours dit et entendu dans la famille… En raison plutôt de tout ce que l’on a toujours bien voulu croire. Mythes et légendes de la famille… avec « secrets de famille » en présents.

Les secrets de famille

Qu’est-ce qu’un « secret de famille » ? Il s’agit de quelque chose qu’a priori l’on ne sait pas ou au mieux dont on a l’intuition et que l’on transmet de génération en génération.

En réalité, le secret de famille, nous le connaissons et au sein d’une même famille, nous ne connaissons que lui. Nous le signifions sans cesse, pour en jouer, pour en « jouïr », tantôt pour faire mal, tantôt pour en rire, d’autres fois, pour mieux se faire mal.

Cependant, nous n’en avons pas conscience. Tout en nous transpire le secret de famille, mais nous nous arrangeons bien pour surtout ne pas le connaître. C’est en définitive, la chose la mieux partagée au sein d’une même famille, par-delà les générations. C’est même ce qui caractérise le mieux une famille. Dis-moi ton secret de famille, je te dirai à quelle famille tu appartiens.

Le transgénérationnel

Pourquoi par-delà les générations ? Car de la même manière qu’il existe un inconscient individuel, il existe un inconscient familial. Il existe également un inconscient en chaque peuple, en chaque nation, en chaque civilisation, en chaque groupe humain et même un inconscient de l’humanité.

Le propre de l’inconscient est de trébucher sur les obstacles. Les obstacles de l’inconscient s’appellent des refoulements. Et lorsque les maux ne sont pas verbalisés, lorsque nous ne nous confrontons pas à notre histoire, elle revient comme un boomerang.

Le terme “transgénérationnel” comprend deux éléments : trans (à travers) et générationnel (lignage et lignée). Histoire de transmission… Qu’est-ce qui se transmet d’une génération à l’autre, qu’est-ce qui passe, et qu’est-ce qui ne se passe pas. Qu’est-ce qui se passe, qu’est-ce qui se donne, de discible et d’indiscible, d’émotionnel et d’intellectuel, dont la science découvre à peine les prémices, et qui n’en finit pas d’exister à travers les générations ? Nous pensions n’avoir d’influence que sur nos contemporains. Nous savions que les hommes fonctionnaient par mimétisme, qu’ils finissaient par se ressembler en se cotoyant. Mais quelle stupeur de constater que l’influence traverse les générations et que finalement, nous sommes autant reliés à ceux qui nous précèdent qu’à nos contemporains, sans mesurer l’immense poids que nous faisons porter à ceux qui viennent après nous.

Exister vraiment, c’est donc être responsable de ces générations qui nous précèdent et qui nous succèdent par-delà celles qui nous coexistent. Et comment exister vraiment sans en avoir conscience, sans avoir conscience qu’il y a de l’inconscient, qui passe, qui se passe, sans prévenir.

Le Refoulement est un boomerang

Le refoulement est un boomerang. Freud parlait du “retour du refoulé”. C’est pourquoi L’histoire de l’humanité se répète. Il y a des secrets de famille aussi au sein de l’histoire de l’humanité car l’espèce humaine est une immense famille dont l’histoire est parsemée de secrets à travers les siècles.

Pourquoi ces secrets ? Car les peuples, les nations n’ont pas le courage de se confronter à leur propre histoire, à leur mauvaise conscience.

Alors l’histoire de l’humanité se répète indéfiniment et pour l’éternité. Jusqu’au moment où une génération, un homme, des hommes s’arrêtent pour réfléchir à l’histoire de leur peuple, de leur nation. Et ce sera une chance pour l’espèce humaine, car grâce à cette remise en cause, l’histoire ne se répétera pas.

Il en est de même pour l’individu. Si un individu s’arrête pour mettre au jour son ou ses secrets de famille, il changera le cours de sa propre histoire à venir mais aussi celle de sa lignée et de sa descendance, et cela, pour plusieurs générations.

La Psychogénéalogie, c’est réparer les autres, ceux qui viennent après nous, tout en se réparant soi-même.
Se réparer soi-même ? Nous sommes, certes, des héritiers de notre passé. Cependant, nous ne sommes pas exclusivement des héritiers. Nous sommes également libres de “nous choisir” nous-mêmes, et de tracer notre propre chemin. C’est afin de trouver notre voie et de choisir librement la forme que prendra notre cheminement que nous tracerons notre arbre.
Se réduire à notre arbre, c’est faire de nous des irresponsables, de simples robots prédéterminés, ou “prédestinés”. Or, nous sommes toujours responsables de notre vécu devant différents tribunaux. 

POUR TOUTE QUESTION, VOUS POUVEZ ME CONTACTER AU 06 10 48 57 98
OU EN CLIQUANT ICI :